Le CBD, un allié au sevrage tabagique

CBD et sevrage cigarettes - Relieve

La cigarette est l'invention la plus dangereuse de l'histoire de la civilisation. Elle devrait être interdite, non seulement à cause de sa nocivité, mais parce qu’elle est inutilement et exagérément dangereuse. Elle est bien plus létale que nécessaire : c’est un objet qui tue lorsqu’on l’utilise comme on est censé le faire et non à la suite d’un mésusage, par accident. Nous croyons tout savoir sur la cigarette et sur l'industrie du tabac, mais nous nous trompons.

Le tabagisme: Un serial Killer

Cette drogue puissante «détourne» le cerveau, obligeant les individus à lutter contre leur propre corps. La plupart des non-fumeurs ignorent que la majorité des fumeurs détestent le fait de fumer et voudraient arrêter ; il ne s'agit pas d'une drogue euphorisante. L'industrie a réussi à nous faire croire que fumer était une forme de liberté, alors qu'il s'agit en réalité d'une forme d'esclavage.

Les fabricants ont d'ailleurs incorporé aux cigarettes un véritable arsenal de produits chimiques - la liste contenue dans les documents confidentiels de l'industrie comprend plus de 600 différents composés.

De même, les filtres sont un leurre. Ce ne sont même pas des «filtres » à proprement parler, et ils n'atténuent en rien la nocivité de la cigarette. Au contraire, il a été démontré que la fumée est inhalée plus profondément dans les poumons, où elle cause davantage de dégâts. En outre, cette fumée est encore plus cancérogène.

Les feuilles de tabac contenues dans les cigarettes et autres cigares regorgent de substances qui, brûlées, deviennent cancérigènes. Elles provoquent des mutations dans l'ADN des cellules de plusieurs organes.

Véritable serial killer, le tabac est incriminé dans plus de 30 % de l'ensemble des cancers, et explique 80 % des cas du cancer du poumon.

Aujourd’hui, les risques sont clairement connus et chaque année, environ 78000 personnes meurent du tabagisme en France selon l’Institut National du Cancer. Une équipe de chercheurs a démontré que le tabac provoque plus de 300 mutations génétiques chaque année dans différents, qui favorisent le risque de développer un cancer.

Les solutions de sevrage tabagique et le rôle du système endocannabinoïde.

Irritabilité, stress, maux de tête, sueurs froides et troubles du sommeil se retrouvent souvent lors de l’arrêt du tabac.

Les thérapeutes conseillent généralement d’anticiper les difficultés pour mieux les contourner: Anticiper les sensations de stress ou la crainte de prendre du poids permet de mieux gérer ces événement quand ils apparaissent. La pratique d’une activité sportive pour maîtriser une prise de poids éventuelle et améliorer la sensation de bien-être. Il existe également des traitements issus de l’industrie pharmaceutique qui ont pour objet principal d’influencer le système nerveux central... tout comme le CBD.

Quel rôle peut jouer le CBD?

La cigarette a longtemps été considéré comme une «béquille» pour les fumeurs, apportant un soutien chimique lors de moments de tension. En effet, elle semble soulager le stress, dès la première bouffée... Mais en réalité, c’est la cigarette qui induit les sensations de stress, le risque de troubles d’anxiété et les états de panique qui sont par ailleurs multipliés chez les fumeurs.

Anti-stress naturel et non addictif, le CBD aide à surmonter l’anxiété liée au manque de nicotine. Il réduit le stress en stimulant le système endocannabinoïde et en influençant positivement le taux de sérotonine (Cf Qu’est-ce que le CBD?)

Le système endocannabinoïde est un ensemble de récepteurs cellulaires et de molécules situés dans notre corps. Les récepteurs cannabinoïdes sont des protéines qui reçoivent des signaux chimiques de l’extérieur d’une cellule. Le système endocannabinoïde est composé de deux récepteurs, les CB1 et les CB2. Le récepteur CB1 est essentiellement présent dans le cerveau et les terminaisons nerveuses. Le récepteur CB2 se retrouve un peu partout dans le corps, dans le système immunitaire et dans les membranes des cellules immunitaire.

Le système endocannabinoïde serait à l’origine de l’homéostasie, le processus de régulation qui permet de conserver le fonctionnement normal de l’organisme. Ce mécanisme influe sur les fonctions essentielles du corps humain : la faim, la digestion, la douleur, l’énergie, le sommeil, l’appétit, les fonctions motrices, les fonctions reproductrices, le plaisir, la régulation de la température corporelle... Pour résumer, ces endocannabinoïdes sont l’explication de la bonne entente entre le corps et l’esprit

Cette nervosité excessive liée à l’arrêt du tabac entraîne régulièrement des troubles du sommeil. Cela est dû au manque soudain de nicotine, dont le corps a du mal à se passer. Ces difficultés à dormir rendent le sevrage tabagique encore plus difficile, favorisant les rechutes.

Le CBD soutient la qualité du sommeil! En effet, il réduit les sensations de stress, améliore la qualité du sommeil et allonge la durée du sommeil profond. Souvent, l’arrêt du tabac s’accompagne de douloureux maux de tête, voire d’étourdissements. Cela est notamment dû à la quantité d’oxygène sanguin revenant progressivement à un taux normal.

Antidouleur naturel, le CBD aide à diminuer les maux de tête ressenti lors de l’arrêt de la cigarette. Cela pourrait s’expliquer par son action liée à la régulation de la douleur dans l’organisme. En règle générale, la nicotine contenue dans le tabac diminue l’appétit et augmente les dépenses d’énergie. À l’opposé, l’arrêt du tabac stimulera les fringales et les envies de grignotages. Sans surprise donc, de nombreux ex-fumeurs tendent ainsi à prendre du poids lors du sevrage. Alors que le cannabis est associé aux fringales, le CBD aide à réguler l’appétit. Contrairement au THC, il a en effet, une action «coupe-faim» en agissant sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. Bien évidemment le principal moteur pour l’arrêt du tabac reste votre propre volonté. Le défi reste important lorsque que l’on imagine que les industriels du secteur conçoivent le contenu des cigarettes pour renforcer votre dépendance, avec le renfort de dizaines de substances chimiques combinées.

En résumé, le CBD peut éliminer les habitudes compulsives associées au cerveau du fumeur en influençant les neurotransmetteurs par le biais du système endocannabinoïde mais également soulager les maux liés au sevrage. L’industrie pharmaceutiques répond au sevrage tabagique par le biais de traitements aux résultats aléatoires et non sans effets secondaires. Si vous souhaitez vous sevrer définitivement du tabac, Relieve, vous conseille tout de même d’aborder le sujet avec votre médecin.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés